Les «employés boomerangs» ou partir de l’entreprise pour mieux revenir - letempsemploi.ch
40 articles pour votre recherche.

Les «employés boomerangs» ou partir de l’entreprise pour mieux revenir

Publié le 07/06/2024
Les «employés boomerangs» ou partir de l’entreprise pour mieux revenir
La mobilité professionnelle a tendance à s’accroître, avec des carrières moins linéaires. Et certains salariés décident aussi de revenir, à un moment ou à un autre, dans les bras de leur ex-organisation. Bonne ou mauvaise idée?

Julie Eigenmann
Dans le monde du travail, toute sortie n’est pas toujours définitive. Depuis plusieurs années, on parle beaucoup d’«employés boomerangs», qui reviennent auprès de leur ancienne organisation après avoir occupé un temps un poste ailleurs.
En Suisse, 69% des professionnels sont enclins à retourner chez leur ancien employeur, selon une étude du cabinet de recrutement Robert Walters publiée début 2024. Mais on ne sait pas combien d’entre eux franchissent effectivement le pas.
 
Augmentation de la mobilité
«Depuis une trentaine d’années, on observe une augmentation de la mobilité dans les carrières à cause de conditions problématiques ou d’un licenciement, mais aussi parce que les personnes cherchent d’autres expériences, souligne Koorosh Massoudi, professeur en psychologie de l’orientation à l’Université de Lausanne. L’une des séquences de ces parcours peut être le retour dans une ancienne entreprise. Mais en Suisse, le marché du travail reste globalement plus stable et les carrières plus linéaires.»

Lire la suite