Quitter son employeur avec panache! - letempsemploi.ch
36 articles pour votre recherche.

Quitter son employeur avec panache!

Publié le 14/11/2022
Quitter son employeur avec panache!
« Je suis venue te dire que je m’en vais…. et tes larmes ne pourront rien changer…» En rédigeant cet article, la chanson de Gainsbourg me trotte dans la tête….Apparement, un salarié suisse sur cinq envisage de changer d’emploi dans les 12 prochains mois (Article de la RTS). Quitter son employeur, fait partie de la vie professionnelle.
Annoncer une démission, c’est un peu comme une rupture : il faut faire les choses correctement. Alors on oublie les messages WhatsApp de démission, la bombe lâchée avec nonchalance à l’apéro ou encore les « ce n’est pas toi, c’est moi… » et on suit quelques règles de base pour mettre fin à son contrat avec humanité et professionnalisme.

Avant que je ne vous livre mes secrets sur l’art de la démission, je commence par préciser quelques points à ne pas négliger : pourquoi est-ce si important de savoir quitter son entreprise ?
  • D’abord, parce qu’entre le moment où vous donnez votre lettre de démission et le jour de votre départ, entre un et trois mois peuvent s’écouler pendant lesquels vous allez continuer à venir au bureau, côtoyer vos collègues et votre patron tous les jours.
  • Par ailleurs, soigner votre démission est important pour garantir votre avenir professionnel. Partir sur une bonne note vous assure de laisser un bon souvenir dans l’esprit de votre patron et de vos collègues. Cela vous permettra de vous créer d’éventuelles opportunités dans le futur. Vous connaissez le dicton : Your Network is your Networth !
 
Cinq étapes à respecter pour partir le cœur léger
  • Anticiper 
Dans un premier temps, il est important de préparer votre départ et de penser à ce qu’il va changer pour vous et pour votre employeur. Pendant cette phase d’interrogation personnelle, veillez à rester discret. Pas question de vous épancher auprès de vos collègues avant d’avoir prévenu votre hiérarchie. Même en cas de mésentente, il est important que votre chef apprenne votre départ de votre bouche et non par des bruits de couloir : cela facilitera la procédure de départ. N’oubliez pas de préparer une lettre recommandée que vous adresserez à votre patron ou aux ressources humaines. Autres pièges à éviter: https://www.letemps.ch/economie/quitter-poste-un-passer-prudhommes
  • Communiquer
Afin de soigner son départ, il est recommandé de se mettre d’accord avec votre hiérarchie sur la communication à adopter en interne et en externe. Il est important également de définir quand la communication doit se faire. Votre patron souhaitera peut-être attendre d’avoir trouvé votre remplaçant avant de communiquer votre décision à l’externe, par exemple.
  • Etre honnête
Tout se sait ou finit par se savoir. Vous avez été approché par un client ? Vous partez pour un meilleur salaire ? Vous quittez votre poste parce que vous vous ennuyé ? Quelle que soit la raison, soyez honnête, tout en restant professionnel. N’oubliez pas que la relation employé-employeur est avant tout une relation d’humain à humain. Votre retour permettra au patron de s’améliorer peut-être dans le futur !
  • Passer le relai
Il s’agit de bien anticiper les délais de préavis, surtout dans le cas d’une nouvelle prise de poste. Ce temps permet aussi de clore les dossiers en cours et de passer le relais à un éventuel remplaçant. Vous montrez investi pendant votre préavis pourra faire la différence et le départ se passera au mieux.
  • Dire au revoir
Prenez le temps de dire au revoir à tout le monde.  Ne négligez pas l’apéro de départ ! Si vous le pouvez, envoyez un message personnalisé aux collègues dont vous êtes le plus proches ainsi qu’à ceux qui vous ont aidé dans votre parcours. Exprimez votre reconnaissance.
Même si la fin de la relation est parfois tendue, partir de manière positive, professionnelle et humaine permettra aux deux parties de pouvoir clore ce chapitre sans regret et sans amertume. Vous êtes l’auteur des dernières pages de cette aventure professionnelle.